Activités 2018

Anne Dister (professeur à l'Université Saint-Louis - Bruxelles)

"L'égalité par la langue et le discours?
Autour de l'écriture inclusive..."

A l'occasion du colloque "Egalité filles / garçons à l'école", organisé par l'ULB et la Fédération Wallonie-Bruxelles, Anne Dister est intervenue lors d'un atelier co-animé avec Laurence Rosier (Professeur de linguistique - ULB).

Plus d'informations →  

Analyse des Données Textuelles
avec Hyperbase Web Editions

co-organisée par le SESLA, le CRHiDI et le LASLA (Uliège)

Animée par Magali Guaresi (Université de Nice) et par Dominique Longrée (ULiège et USL-B) et financée par le PDR Belgafrican Magistrates Social Networks (FNRS), la formation a permis de travailler sur les corpus individuels préparés préalablement par chaque participant, de prendre en main et de s'approprier HyperBase, d'identifier des points à améliorer dans le logiciel évoluant au fil des remarques provenant des utilisateurs, de proposer de nouvelles hypothèses de recherche. Une douzaine d'inscrits, assistants de recherche, doctorants, chercheurs post-doctoraux ou professeurs (de l'Uliège, l'USL - B, l'UCL, l'Ugent), venant de disciplines très variées en histoire, traductologie, science politique, littérature italienne, sociologie de l'éducation ou linguistique, française ont participé. Ces deux jours devraient déboucher sur une participation accrue aux activités de Dariah-Belgium et quelques publications individuelles.

Plus d'informations →  

Dr. Sterre Leufkens

Transparency in language
a typological study of learnability

Are all languages equally learnable, or are some languages easier to learn than others, even for children acquiring their mother tongue? In Leufkens (2015), I answer this question by comparing 22 genetically diverse languages on their degree of transparency, which I argue to be a strong determiner of learnability. Transparency is defined as a one-to-one relation between meaning and form, operationalized in the framework of Functional Discourse Grammar. All languages violate transparency in one way or another, but they differ in the amount of non-transparent features and in the type of non-transparency exhibited. In this talk, I will show that languages can be ranked on their degree of transparency, proving that some languages are more learnable than others. Secondly, I will show how non-transparent features can be ranked as well, into an implicational hierarchy of non-transparency. Both the language ranking and the feature hierarchy can partly be accounted for by sociolinguistic characteristics of the communities by which the languages are spoken, but some interesting questions remain.

More informations →  

Michèle Lenoble-Pinson (Professeure émérite - Université Saint-Louis Bruxelles)

André Goosse
Chroniqueur des « façons belges de parler » (1966-1990)

L’usage de la langue et la notion de « bon usage » évoluent dans le temps et dans l’espace. Michèle Lenoble-Pinson abordera les chroniques rédigées par André Goosse dans La Libre Belgique durant près de 30 ans et rassemblées dans l’ouvrage Façons belges de parler. La conférencière se penchera plus particulièrement sur les particularités langagières des Belges francophones.

Plus d'informations →  

Michel Francard (Professeur émérite - UCL)

Un linguiste peut-il signer une chronique de langue?

Le professeur évoquera son expérience de chroniqueur au journal Le Soir. Les chroniqueurs de langue n’ont pas toujours bonne presse auprès des linguistes. Certains d’entre eux – souvent les plus connus – adoptent des positions puristes, celles qu’attendent les lecteurs adeptes du « bon français ». Comment, dans ce genre journalistique particulier, faire entendre une opinion qui soit plus descriptive que prescriptive ? Comment remettre en cause les stéréotypes associés au « bon usage » ? Et dans quel but tenter cet exercice ?

Plus d'informations →  

Laurence Rosier (Professeur de linguistique - ULB)

Le Purisme 2.0  : Normes, formes, imaginaires

A partir de nombreux exemples issus de la toile, la conférence décrira et analysera les manifestations numériques du discours puriste, entre tradition, obsession et modernité : des impropriétés lexicales raillées aux non-accords du participe passé fustigés en passant par les moqueries à l'égard des mauvais usages des prépositions...